Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 09:39

Barre Londe

Photo: Travaux préparatoires de Jean-Marie Barre en hommage à Albert Londe.

Né à Metz en 1956, Jean-Marie Barre a vécu ensuite au bord de la Méditerranée près de Martigues. Entré à l’école Nationale des Beaux-arts d’Aix-en-Provence en 1971, il répond alors  à diverses commandes, effectuant  des missions à l’étranger dans différents domaines :  peinture murale et « a fresco », décor de scène et scénographie, décoration d’intérieur et architecture…
L’œuvre de Jean-Marie Barre , avant d’aborder aujourd’hui de nouveaux horizons, a pendant un certain nombre d’années, joué sur une figuration que l’on a parfois rapproché, à tort selon moi, de l’hyperréalisme. Bien loin de l’univers glacé des hyperréalistes américains, Jean-Marie Barre nous invitait à partager des moments privilégiés. Car c’est bien de temps qu’il était question dans ses tableaux. Le mot tableau, d’ailleurs, ne désignait plus, à mon sens, le support de son travail mais davantage celui d’une pièce de théâtre ; il pouvait s’agir, mieux encore, d’un film. Entre Resnais et Rohmer, voire Jean-Daniel Pollet, Jean-Marie Barre se révélait comme un cinéaste de  ces instants privilégiés, de ces moments éphémères pourtant ineffaçables.

Aujourd’hui, en rupture avec cette période de son œuvre, Jean-Marie Barre, à la croisée des chemins, n’abandonne pas pour autant la peinture. L’hommage à Albert Londe, auquel il consacre ces travaux préparatoires, le met en présence d’une approche nouvelle du réel. Entre photographie et radiographie, Albert Londe a participé à l’émancipation de la photographie au travers de la Société d'excursions des amateurs photographes.  Son laboratoire de la Salpétrière a été le lieu d’une exploration nouvelle de la photographie médicale. Comme les autres pionniers de l’image, Londe a cherché à capter le mouvement. Parfois il le fige en perfectionnant la photographie instantanée, parfois il cherche la démultiplication de la photographie. L’ histoire a retenu d’autres voies pour capter le mouvement et le restituer.
Jean-Marie Barre aborde ici cette recherche prolifique et multiforme sur le réel,  sur la nature de l’image pour  cerner  davantage Alber Londe et mieux retrouver Jean- Marie Barre.



Partager cet article

Repost 0
Published by Les conquérants de l'illusion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les conquérants de l'illusion
  • Les conquérants de l'illusion
  • : Le blog du projet des conquérants de l'illusion: onze peintres rendent hommage à onze pionniers de l'image fixe et animée.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens