Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 15:43

Emile Cohl, touche à tout génial, de la caricature au dessin animé, a conservé toute sa vie un regard 'enfant sur le monde.

Pour lui rendre hommage, il fallait s'adresser à un artiste pouvant se reconnaître dans un tel itinéraire. C'est vers le peintre Bernard Philippeaux que je me suis dirigé. Né en 1946, ancien musicien de rock, artiste tardif et autodidacte, Bernard Philippeaux entame sa carrière de peintre du côté de l'abstraction, avant de revenir vers 1995 à ses aspirations narratives. Sa figuration simple, familière, plus ou moins surannée, pioche dans la civilisation de la publicité, de l'affiche, des signes tangibles, des objets du quotidien et des emblèmes de la société de consommation. "Reprenant les codes des images publicitaires, les peintures de Bernard Philippeaux semblent faire revivre l'univers du Pop Art. Mais elles s'en distinguent par l'humour incisif et ironique qui s'en dégagent, et qui inscrit le travail de Bernard Philippeaux dans la lignée dadaïste de Marcel Duchamp et Francis Picabia. Qu'il chosifie les personnages ou monumentalise les objets qu'il représente, Bernard Philippeaux sape les repères de notre quotidien et nous questionne sur notre vie sociale." (Extrait de la présentation de son exposition au Musée de La Roche sur Yon en 2006). 

Dans l'atelier de Bernard Philippeaux, les collections de Snoopy côtoient les jouets d'enfants. L'univers d'Emile Cohl lui était destiné.

 

Claude Guibert

commissaire de l'exposition

Cohl-Phillippeaux.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Les conquérants de l'illusion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les conquérants de l'illusion
  • Les conquérants de l'illusion
  • : Le blog du projet des conquérants de l'illusion: onze peintres rendent hommage à onze pionniers de l'image fixe et animée.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens